Canadian Homeopathic Pharmaceutical Association contact us

Nouvelles et Information


Déclaration de l'APHC/CHPA à propos des nouvelles exigences d'étiquetage pour les médicaments homéopathiques pour la toux, le rhume et la grippe – 6 août 2015

L'APHC considère que les avis publiés par la ministre de la Santé et par Santé Canada le 31 juillet 2015 concernant le retrait des allégations de santé et des indications thérapeutiques de l'étiquetage des médicaments homéopathiques pour le soulagement des symptômes de la toux, du rhume et de la grippe destinés aux enfants de 12 ans ou moins constituent une grave erreur. Les modifications apportées à l'étiquetage ne prennent aucunement en compte le vaste appui manifesté par des milliers de consommateurs et de professionnels de la santé canadiens vis-à-vis de ces produits et leur entière confiance en leur innocuité et leur qualité.

Il importe que les consommateurs et les professionnels de la santé du Canada sachent que les médicaments homéopathiques vendus au Canada et qui disposent d'un numéro d'identification précédé du préfixe « DIN-HM » exclusif aux produits homéopathiques sont conformes en tous points au Règlement sur les produits de santé naturels. Les préparations et l'étiquetage de ces produits homéopathiques, y compris les indications thérapeutiques pour le soulagement des symptômes de la toux, du rhume et de la grippe (influenza), ont été examinés par Santé Canada aux fins d'homologation.

L'APHC ne dispose d'aucune preuve à l'appui d'un risque pour la santé qui pourrait justifier les nouvelles exigences d'étiquetage de ces produits. Les médicaments homéopathiques sont réglementés par Santé Canada en tant que médicaments en vente libre depuis 1990 et forment une sous-catégorie de produits de santé naturels réglementés depuis 2004. Santé Canada reconnaît depuis longtemps le très haut niveau d'innocuité des médicaments homéopathiques. Au Canada, les médicaments homéopathiques sont utilisés de manière sécuritaire depuis des décennies; les effets indésirables associés à leur administration aux enfants sont quasiment inexistants. Pour plusieurs familles canadiennes, la désignation « homéopathique » est synonyme de « sécuritaire ».

On peut lire dans les communiqués publiés par Santé Canada l'énoncé suivant :

« L’étiquette actuelle de certains produits homéopathiques ne fournit peut-être pas aux Canadiens les renseignements dont ils ont besoin pour faire des choix éclairés. »

L'APHC est d'avis que le retrait des allégations et des indications thérapeutiques sur les étiquettes des produits homéopathiques contre la toux et le rhume ne contribue pas à permettre un choix éclairé de la part des parents d'enfants de 12 ans ou moins. L'APHC ne dispose d'aucune information quant aux préoccupations exprimées par les consommateurs à propos de l'étiquetage actuel des médicaments homéopathiques.

L'APHC déplore en outre le fait que Santé Canada a publié cette décision stratégique sans consulter au préalable l'APHC, les associations de professionnels des soins de santé, les associations de consommateurs et les autres organisations de parties concernées, dont les avis sont normalement sollicités dans le cadre d'un processus de consultation transparent. Il existe des solutions de rechange à cette décision stratégique, qui peuvent contribuer à améliorer la compréhension des consommateurs et leur capacité de faire des choix éclairés et Santé Canada a l'obligation en vertu de la Politique de réglementation fédérale du Canada de prendre en considération de telles solutions dans le cadre d'un processus de consultation publique transparent.

Les membres de l'APHC se réjouissent d'avance de prendre part à un dialogue ouvert avec Santé Canada et les représentants des autres organisations concernées dans le but de renverser cette décision dans le respect du principe du choix éclairé.

Pour plus d'information sur la réglementation des médicaments homéopathiques au Canada, cliquez ici.
bottom